Five Questions with Pam Borden

18 Oct 2016 1:01 PM | Helen Mok (Administrator)


Pam Borden
Library Manager
The Law Society of PEI Library

Tell us a little about your educational background and how you entered the legal information industry.

I have a BA from Saint Francis Xavier University (1976 English and Psychology Major), followed by various computer courses from Holland College. I have also worked for several small Canadian publishers and the PEI tourism industry. 

I answered an ad in the Charlottetown Guardian in late 1987 describing a position at the Law Society of P.E.I. Library and was given the job since I might have been the only candidate to make a callback call!

How has being involved in CALL helped you professionally (e.g. scholarships & grants, continuing education, networking)?

I have been a member of CALL since 2000.  CALL has helped me professionally in giving me valuable law library contacts from across Canada and the opportunities to speak as a one person law library on several panels at the annual CALL Conference. My best experiences were my participation in the 2000 and 2015 CALL Conference Planning Committees hosted by New Brunswick law librarians Melinda Renner and Jeanne Maddix, respectively.  Their virtual conference planning committees were a lot of fun to work on, and I was gently mentored to contribute using skill sets I didn’t know I had in me.

This year, I participated in the editing committee for Emond Publishing’s 2nd edition of The Comprehensive Guide to Legal Research, Writing & Analysis under the direction of Ruth Kuras and Moira McCarney.

What’s your greatest work or career-related challenge?

My greatest work or career related challenge is continuing to work on my own but that has vastly improved with the growth in social media, conference calls, and platforms like Basecamp and GoToMeeting. The perception in the old days that one was operating in a library silo is gone forever, and the opportunities to remain in touch with law library contacts across Canada help me stay current and motivated.

Who is your favourite library professional—living or dead, real or fictional?

My favourite library professional is undoubtedly Melinda Renner. Since I am what Mona Pearce calls “an accidental librarian”, Melinda took the time to make me feel I had a real contribution to make to CALL, and she encouraged me to continue to develop my computer skills and to cultivate a professional attitude and pride in my work. She was a born leader, and I fondly recall her great sense of humour, her generosity of spirit, and her ability to think both organizationally and “outside the box”.

What are three things on your bucket list?

The three things currently on my bucket list are to visit Buenos Aires (having seen Paris, Prague, and recently Havana); to take a William Morris and Charles Rennie Mackintosh personal art pilgrimage to the UK; and to master ballroom and swing dancing!

Parlez-nous un peu de vos antécédents scolaires et de la manière dont vous vous êtes intégrée au secteur de l’information juridique.

J'ai obtenu mon baccalauréat en littérature anglaise avec spécialisation en psychologie en 1976, à l'Université Saint Francis Xavier, et j'ai suivi divers cours d'informatique par la suite au Collège Holland. J'ai aussi travaillé pour divers petits éditeurs canadiens et l'industrie du tourisme de l'Île‑du‑Prince‑Édouard.

Vers la fin de 1987, j'ai répondu à une annonce dans le journal le Guardian de Charlottetown où était décrit un poste à la bibliothèque de la Law Society of Prince Edward Island, poste que j'ai obtenu parce que je devais bien être la seule à avoir rappelé!

En quoi votre adhésion à l’ACBD/CALL vous a-t-elle été utile sur le plan professionnel (par ex. : bourses et subventions, formation continue, réseautage)?

Je suis membre de l'ACBD depuis 2000. L'Association m'a été utile dans ma vie professionnelle, car elle m'a donné des contacts utiles dans les bibliothèques de droit de tout le Canada et des occasions d'être la porte‑parole d'une bibliothèque de droit à un seul employé dans le cadre de plusieurs groupes de discussion au congrès  annuel de l'ACBD. Les meilleures expériences que j'ai vécues, ce sont les deux fois où j'ai siégé au comité de planification du congrès de l'ACBD, en 2000 et en 2015, ces deux éditions étant organisées par les bibliothécaires de droit néo‑brunswickoises Melinda Renner et Jeanne Maddix, respectivement. Nous avons eu beaucoup de plaisir à travailler au sein des comités virtuels de planification du congrès, et j'ai été doucement encadrée pour mettre à profit différentes compétences que je ne savais même pas que j'avais.

Cette année, j'ai participé au comité de rédaction de la 2e édition de The Comprehensive Guide to Legal Research, Writing & Analysis d'Emond Publishing, sous la direction de Ruth Kuras et de Moira McCarney.

Quel est votre plus grand défi lié à votre travail ou votre carrière?

Le plus grand défi lié à mon travail ou à ma carrière, c'est de continuer à travailler seule, quoique les choses se soient grandement améliorées avec la croissance des médias sociaux, des téléconférences et des plateformes comme Basecamp et GoToMeeting. L'idée ancienne voulant qu'on fonctionne de façon isolée, dans le cloisonnement de sa propre bibliothèque, est complètement révolue, et les possibilités de maintenir les rapports avec mes contacts dans les bibliothèques de droit à l'échelle du Canada m'aident à me tenir à jour et à rester motivée.

Qui est votre professionnel de la bibliothéconomie favori, vivant ou décédé, réel ou fictif?

Mon professionnel de la bibliothéconomie favori est sans aucun doute Melinda Renner. Je suis ce que Mona Pearce appelle une « bibliothécaire par accident », et Melinda a pris le temps de me faire sentir que j'avais une véritable contribution à apporter à l'ACBD, en plus de m'encourager à continuer de perfectionner mes compétences en informatique, à cultiver une attitude professionnelle et à tirer de la fierté de mon travail. Elle a l'âme d'un chef, et j'ai des souvenirs merveilleux de son sens de l'humour, de sa générosité d'esprit et de sa capacité à réfléchir de façon globale et à sortir des sentiers battus.

Indiquez trois choses qui figurent dans votre liste du cœur?

Les trois choses qui figurent actuellement dans ma liste du cœur, ce sont de visiter Buenos Aires (j'ai déjà visité Paris, Prague et, récemment, La Havane), de faire un pèlerinage sur l'art personnel de William Morris et de Charles Rennie Mackintosh au Royaume‑Uni et de maîtriser la danse de salon et le swing!

Please send comments or questions to office@callacbd.ca - © 1998-2015 Canadian Association of Law Libraries
200-411 Richmond Street East, Toronto, ON     M5A 3S5   647-346-8723
This website is best viewied in Firefox or Google Chrome.
Powered by Wild Apricot Membership Software